The Packaging Shift : 3 projets pilotes pour une transition vers des emballages plus durables et circulaires

The Packaging Shift : 3 projets pilotes pour une transition vers des emballages plus durables et circulaires

De nombreux défis restent à relever dans le paysage de l'emballage pour faire face à la transition vers une économie circulaire. C'est pourquoi The Shift a lancé un partenariat pour les relever: The Packaging Shift. Au cours des derniers mois, The Packaging Shift a exploré le monde de l'emballage et trois projets pilotes ont vu le jour.

Dans le paysage actuel des emballages, de nombreux problèmes font obstacle à une économie circulaire : 40 % de tous les emballages dans le monde finissent à la poubelle, 30 % de tous les emballages en plastique finissent dans la mer (ce qui signifie qu'à ce rythme, en 2025, il y aura plus de plastique que de poissons dans la mer) et on estime que les emballages seront à l'origine de 15 % de toutes les émissions de CO2 en 2050.

Cependant, les emballages remplissent une tâche importante : fournir aux consommateurs des produits sans les endommager. Comment pouvons-nous évoluer vers une économie circulaire sans compromettre cette importante fonctionnalité de l'emballage ? Le fait qu’un changement devra inévitablement être opéré fait l’unanimité dans le monde universitaire. C'est pourquoi en octobre 2019 The Shift a démarré le projet The Packaging Shift soutenu par Vlaanderen Circulair, Bruxelles Environnement et Accenture.

The Packaging Shift

Le projet veut aider les organisations à faire des choix durables en matière d'emballage. Quels sont les obstacles auxquels les organisations font face et comment faire des choix durables ? Pour en savoir plus, nous avons interrogé plusieurs acteurs du paysage des emballages. Sur les 26 entretiens, 9 obstacles majeurs sont ressortis. Nous avons décidé de concentrer notre travail sur trois d’entre eux :

  • L’absence d'un outil simple pour calculer et comparer l'impact environnemental des emballages
  • Les idées reçues des consommateurs sur les emballages durables et la confusion générée suite à l’utilisation de nombreux labels et communications figurant sur les emballages
  • Des connaissances sur la durabilité des emballages qui sont insuffisamment véhiculées auprès de tous les acteurs de la chaîne de valeur

Trois défis, trois solutions

Pour chacun de ces trois défis nous avons organisé un atelier au cours duquel les organisations ont pu réfléchir ensemble à des pistes de solutions. Sur base des échanges, nous avons sélectionné une idée par atelier que nous allons développer dans le cadre d'un projet pilote.

  • Le premier projet pilote, ‘The Packaging Eco-Evaluation’ aide les organisations qui sont à la recherche d'un outil facile à utiliser pour mesurer l'impact de leurs emballages et de comparer les alternatives d’emballages. L'Université d'Anvers et Edmire ont chacun développé un outil à cet effet, qui est actuellement testé par plusieurs organisations. Après cette première phase, nous voulons étendre ce projet pilote et rendre les outils accessibles à un public plus large.
  • Le deuxième projet pilote, ‘The Consumer Information and Education’, prévoit une campagne de communication via des messages ciblés pour aider les consommateurs à acheter des produits avec un emballage durable et à trier les emballages. Ce projet est le fruit d’une collaboration entre Artevelde HogeSchool, l'Université d'Anvers, l'Université de Gand et l'OVAM. Dans un premier temps, ils détermineront quels messages sont les plus adaptés et comment ils peuvent être transmis efficacement. Sur base de cette analyse, une campagne de communication sera mise en place et ce en collaboration avec d'autres organisations qui souhaitent contribuer à ce projet.
  • Enfin, pour parer au manque de diffusion des connaissances sur la durabilité des emballages auprès de tous les acteurs de la chaine de valeur, nous voulons mettre en place un réseau spécifique : ‘The Packaging Ecosystem’. Cette plate-forme rassemble les différents acteurs ayant des enjeux similaires au niveau de leurs emballages et les met en contact avec des organisations qui peuvent leur offrir des solutions. Une organisation centrale est le modérateur et coordonne la plate-forme. À un stade ultérieur, cette dernière pourrait également se voir attribuer d’autres fonctionnalités telles que : servir de point de communication entre le gouvernement et l'industrie, mettre en place une stratégie commune sur les emballages durables pour l'ensemble de la chaîne d'emballage, ou encore organiser d'autres projets pilotes tels que ceux mis en place par The Packaging Shift.  De cette façon, nous espérons continuer à stimuler le passage à un emballage durable.

La transition vers des emballages durables et une économie circulaire est, bien sûr, un long processus. Le Packaging Shift et les trois projets pilotes qui en ont découlé sont un bon début dans cette transition vers une économie circulaire. Cependant, pour un changement durable, chaque acteur devra faire sa part. Ce n'est que lorsque le consommateur et le producteur opteront pour une économie circulaire que le « shift » en faveur des emballages durables pourra pleinement être réalisé.

Envie de vous impliquer dans un des projets pilotes ? N’hésitez pas à prendre contact avec Bart.

 

With the support of: