Le directeur financier joue un rôle clé dans la transformation vers le développement durable

Sustainable Development Goal(s): 8. Decent work and economic growth10. Reduced inequalities12. Responsible consumption and production17. Partnerships for the goals

Priorities for change: Transversal
Le directeur financier joue un rôle clé dans la transformation vers le développement durable

La certification B Corp gagne du terrain

"La certification B Corp (benefit corporations) est en train de devenir la marque des entreprises qui prennent, comme point de départ, les personnes, l'environnement et la société, en plus du profit et de la valeur actionnariale", estiment Eglantine Eeckhout et Jente Fillet de The Shift, le réseau belge du développement durable. La certification B Corp implique, en effet, l'obligation légale pour les entreprises de prendre en compte l'impact sur toutes les parties prenantes dans chaque décision.

Il est de plus en plus évident que les entreprises et les marchés des capitaux doivent créer un impact positif pour une transition rapide vers un monde plus durable. Une option pour les entreprises est de rejoindre le réseau Certified B Corporation. La certification B Corp incite les entreprises à s'améliorer en permanence et à penser au-delà de leur activité principale. Elle offre une solution à la prolifération des labels écologiques, dont certains sont uniquement basés sur une check liste.

La "Certified B Corporation" est une certification holistique et rigoureuse pour les entreprises, qui complète des initiatives telles que le UN Global Compact et les dix-sept Sustainable Development Goals (SDGs) des Nations unies. Les entreprises B Corp sont certifiées par les analystes de l’ASBL B Lab, dont The Shift est le partenaire en Belgique.

Exemples

Revive a choisi le label B Corp pour son réseau, le défi de placer la barre de plus en plus haut, et la valeur ajoutée pour leurs investisseurs et acheteurs (potentiels).
Pour la Banque Triodos, il était important d’intégrer la méthodologie de certification B Lab pour ses propres opérations et sa stratégie de développement durable. Cela lui permet également d’évaluer la durabilité des entreprises et des projets en quête de financement.

Noyau, stratégie et objectif

Depuis son siège à Amsterdam, B Lab Europe crée un cadre pour les entreprises européennes qui souhaitent exercer leurs activités de manière socialement responsable. The Shift est le point de contact belge pour les entreprises intéressées. "Ceux qui veulent vraiment avoir un impact positif pour la société et la planète, se penchent sur leurs activités, leur stratégie et la finalité de leur organisation", disent Eglantine Eeckhout et Jente Fillet de The Shift. La certification B Corp est un outil qui permet de se concentrer sur ces aspects.

Plusieurs arguments soutiennent leur vision :

  • Il y a à peine dix ans, le classement des risques mondiaux établit par le WEF ne comprenait qu'un seul risque lié aux facteurs environnementaux, sociaux ou de gouvernance (ESG). Aujourd'hui, ces risques se taillent la part du lion en termes d'impact et de probabilité.
  • Quiconque veut assurer l'avenir d'une entreprise et générer un réel impact, s'intéresse à cinq éléments : la bonne gouvernance, l'environnement, les employés, les clients et la société. Il s'agit de créer de la valeur non seulement "ici et maintenant" à partir de son cœur de métier, mais aussi "là et plus tard", au-delà des frontières et pour les générations à venir.
  • Le score lié à la certification B Corp est publié. En outre, la certification oblige une entreprise à s'améliorer en permanence, en partageant des points d'action et des conseils d'amélioration, notamment liés aux SDGs. Et tous les trois ans, l'entreprise fait l'objet d'un nouvel audit.
  • Les entreprises ayant ce label en font des employeurs attrayants pour les jeunes talents. Ceux-ci cherchent en effet de plus en plus à donner du sens à leur vie professionnelle.
  • Grâce à B Corp, une entreprise peut prouver à ses partenaires qu'elle fait vraiment ce qu'elle dit, et qu'il ne s'agit pas de greenwashing ou de windowdressing. Les consommateurs et les fournisseurs ne voient en effet pas toujours la différence entre good marketing et good business.

 

Le réseau belge ne compte encore qu’une vingtaine d’entreprises certifiées (aussi bien des grandes que des PME) mais joue, avec The Shift, un rôle actif d'ambassadeur pour faire connaître le mouvement B Corp dans notre pays. The Shift organise une série de rencontre, notamment pour les responsables financiers, sur la finance responsable, les modèles de financement alternatifs, la mesure de la valeur non-financière, etc.

Évaluation accessible gratuitement

Jente Fillet : "Le B Impact Assessment est très intéressant et accessible gratuitement. Cet outil en ligne est très utile pour que les entreprises se fassent une idée de l'impact sociétal de leur organisation, notamment par rapport à leurs pairs. Dans cet outil, les entreprises ne gagnent que des bons points. Pour ce qu'ils ne font pas (encore), ils n’obtiennent pas de point. Ceux qui obtiennent un minimum de 82/200 sont invités à un entretien avec un analyste pour valider les réponses et vérifier leurs documents. Si le score est confirmé, l'entreprise obtient la certification B Corp pour trois ans. Les conditions sont que l'entreprise concernée soit prête à modifier rapidement ses statuts et qu'elle paie une cotisation annuelle. " Le montant dépend du chiffre d'affaires de l'entreprise. Les cotisations et les droits de licence servent à couvrir les coûts d'administration, de vérification et d'analyse. B Lab tire ses autres ressources via des dons philanthropiques."

Adapter les obligations statutaires des administrateurs

Une entreprise qui se lance dans la certification B Corp doit s'engager à prendre en compte, dans ses statuts, l'impact de chaque décision sur toutes ses parties prenantes. Marleen Denef, d'Impact Advocaten, illustre concrètement comment modifier ses statuts dans ce sens : "L'un des objectifs de l'entreprise peut être d'avoir un impact positif réel sur la société et l'environnement en général, par le biais de ses opérations commerciales et de ses activités économiques."

La description des fonctions des administrateurs doit également être modifiée dans les statuts. Ce n'est qu'à cette condition que la société et ses actionnaires pourront effectivement s'assurer que, dans leur prise de décision, les administrateurs "continuent à tenir compte de la réalisation d'un impact positif réel à court et (moyen) long terme, à l'égard des tiers."

"Le directeur financier peut également jouer un rôle crucial, notamment en collectant et traitant les données pertinentes. La stratégie est souvent décidée sur la base de leurs informations financières et non financières. En raison de l'impact de ces indicateurs sur le capital humain, social et financier, un directeur financier joue un rôle clé dans toute transformation d'entreprise, y compris celle vers plus de développement durable", conclut Eglantine Eeckhout.

Rédaction: Philip Verhaeghe - FD Magazine

Membres mentionnés dans cet article