Entretien avec Marie Delvaulx

Sustainable Development Goal(s): 17. Partnerships for the goals

Priorities for change: Transversal
Entretien avec Marie Delvaulx

Pour la rentrée, un vent nouveau souffle sur notre réseau. Notre nouvelle directrice Marie Delvaulx promet une année riche en projets impactants et en partenariats inspirants : entretien.

Pourquoi as-tu choisi The Shift ?

“Après avoir terminé mes études à l’ICHEC, j’ai entamé ma carrière chez Ernst&Young en audit financier : un parcours assez classique. J’y ai appris la rigueur et l’efficacité mais surtout combien il est important de comprendre les défis et les enjeux des différentes organisations que j’auditais ; bien comprendre l’organisation permettait de bien comprendre les chiffres.”

“Après ces quelques années d’expérience, j’ai entamé une nouvelle aventure de 9 ans chez Delhaize. Il y a 6 ans, enceinte de ma première fille, j’ai eu envie d’exercer un métier avec plus de sens et d’impact. C’est à ce moment-là qu’on m’a donné l’opportunité de prendre la fonction de « sustainability manager ». Et quelle aventure !”

“Quand on a le sentiment d’avoir accompli sa mission, il est temps d’en trouver une autre ; je me suis donc mise en quête d’un nouveau challenge avec encore plus d’impact et de changements positifs pour la société en général. Je connaissais bien The Shift pour avoir participé à de nombreuses activités proposées par le réseau. Reprendre le flambeau de cette belle organisation m’a semblé une évidence et parfaitement en ligne avec ma mission d’accélérer le changement au sein des organisations.”

Que retiens-tu de ton expérience en tant que membre de The Shift ?

“J’ai eu l’occasion de connaitre les organisations B&S et KAURI ainsi que la fusion qui a donné naissance à The Shift. Le dernier projet sur lequel mon équipe et moi-même avons travaillé via la mise en relation orchestrée par The Shift est le projet « Beyond Chocolate ». J’étais très fière de pouvoir inscrire mon organisation dans cette démarche. The Shift a vraiment ce rôle de fédérer et de rassembler les différentes parties prenantes autour d’enjeux importants et de faciliter le dialogue et le partenariat pour y apporter des solutions concrètes. The Shift a cette particularité d’être le réseau belge du développement durable avec une incroyable diversité de membres qui permet de faciliter les partenariats les plus divers.”

Comment te décrirais-tu en une seule phrase?

“Pour cette question, je ferai référence à ma mission de vie qui finalement résume bien qui je suis et ce qui m’anime dans mes choix personnels mais aussi professionnels: Be a positive change agent, inspire and engage people on new ways of doing business in the most innovative, sustainable and human way.

Comment vois-tu évoluer The Shift d’ici 1 an ?

“Je pense que le momentum concernant l’importance et l’urgence d’évoluer vers plus de durabilité a été créé en Belgique et à travers le monde. Les organisations sont de plus en plus conscientes qu’il faut changer nos manières de fonctionner si on veut assurer un avenir aux générations futures. Maintenant réside la question du « comment ». Je suis convaincue que The Shift doit être un accélérateur et facilitateur de ce changement, en proposant notamment des projets et des programmes correspondant aux challenges de nos membres. Aucune organisation ne peut y arriver seule ; il est essentiel de créer des partenariats afin d’accélérer le changement, de réinventer nos manières d’opérer tout en tenant compte des enjeux des différentes parties prenantes.

“The Shift dans 1 an ? Une équipe solide, une stratégie ambitieuse avec des choix très clairs (nous ne pouvons pas mener tous les combats à la fois !), et enfin un réseau de membres encore plus diversifié.”

Quelle est ta devise dans la vie ?

“1 degree change at a time.”

“Nous avons tendance à vouloir changer ou révolutionner tout en une fois. Or je suis convaincue que le changement doit se faire petit à petit pour être durable et que chaque succès - aussi petit soit-il - doit être célébré comme un pas en avant.”

Si tu pouvais voyager dans le temps, quel(s) conseil(s) te donnerais-tu ?

“Qu’elles soient perçues comme des échecs ou des réussites, les expériences que nous vivons nous enrichissent et nous défient sur nos choix personnels ou professionnels. Je me donnerais donc ce conseil d’accepter davantage ces expériences et de les considérer comme des apprentissages pour pouvoir mieux avancer dans la vie.”

Qu'est-ce qui tu te donne de l’énergie ?

“Les gens et les voyages. J’aime rencontrer de nouvelles personnes qui peuvent m’aider à adopter d’autres points de vues et à élargir mes connaissances. Les voyages permettent une plus grande ouverture à d’autres cultures et d’avoir une meilleure compréhension du monde dans toute sa diversité.”

Si tu avais le choix, par qui te laisserais-tu inspirer dans la vie ?

“Je n’ai pas une personne en particulier en tête qui m’inspire au quotidien. Quand je me retrouve face à des défis et des décisions importantes à prendre, je recherche les personnes ou les organisations qui ont (eu) le plus d’influence en la matière. Cela renforce ma détermination sur le fait que le changement est possible et sur l’influence que je peux exercer pour faire évoluer les choses.”

Qu’aimes-tu faire pendant ton temps libre ?

“Cuisiner et voyager !”