Un soutien financier aux partenariats internationaux pour les SDG

Sustainable Development Goal(s): 8. Decent work and economic growth12. Responsible consumption and production17. Partnerships for the goals

Priorities for change:
Un soutien financier aux partenariats internationaux pour les SDG

La coopération internationale est cruciale pour garantir la mise en oeuvre des SDG dans les pays en voie de développement. Au cours des trois prochaines années, les autorités fédérales débourseront 12 millions d’euros pour soutenir de tels partenariats et les aider à se développer. Le 12 décembre 2018 a marqué le lancement officiel du nouveau « Business Partnership Facility ».

Sous l'impulsion du ministre Alexander De Croo, The Shift a lancé en 2016 une charte SDG destinée aux organisations actives dans les pays en voie de développement. Cette charte invite les organisations qui opèrent dans les pays en développement à contribuer croissance inclusive des low- and middle income countries. The Shift accompagnes depuis lors un grand nombre de nos membres en les aidant à développer et à étendre leurs partenariats internationaux. Ces efforts bénéficient désormais d’un soutien financier venant du gouvernement. Le 12 décembre, le Vice-Premier Ministre et le Ministre de la Coopération au développement, Alexander De Croo, a lancé officiellement le « Business Partnership Facility ». Ce fonds d'investissement a pour but d'encourager les partenariats internationaux et de contribuer à leur croissance.

Appel à projets

Dans les trois années à venir, les autorités fédérales mettront 12 millions d’euros à disposition des entreprises et des organisations de la société civile contribuant à réaliser les SDG dans les pays en voie de développement. Ce soutien financier est octroyé dans le cadre d’un appel à projets lancé via la Fondation Roi Baudouin. Les projets déposés devront proposer un « business case » concret soutenant au moins l’un des SDG et porté par des partenaires incluant au minimum une organisation à but lucratif. L’initiative peut provenir d’entreprises et d’autres acteurs établis en Belgique, dans l’Union Européenne ou dans des pays en voie de développement. Deux appels à projets seront lancés chaque année jusqu’en 2022.

Faisabilité et impact social

Les projets déposés seront notamment évalués en fonction de leur faisabilité économique, de leur impact social, du niveau d’innovation qu’ils représentent, du caractère durable du business model ainsi que du degré d’applicabilité à grande échelle de l’idée en question. Les fonds octroyés par la Fondation Roi Baudouin vont de 50.000 à 200.000 euros, avec un maximum de 50 % du coût total du projet concerné.

Pour plus d'info, contactez Anthony Vanoverschelde.

Membres mentionnés dans cet article